Projet 58 : Améliorer la santé des élèves avec des plantes médicinales au nord du Bénin (phase II)

Pays impliqués :Bénin Enfants et jeunes soutenus :8675

Améliorer la santé des élèves avec des plantes médicinales au nord du Bénin (phase II)

Pays concerné  : Benin  (Zone de Kigoma)
Bénéficiaires : 8 écoles et 4 collèges: 8 675 élèves et enseignants
Budget : 116 910 €

Projet

Au Bénin, 36% des hospitalisations sont dues au paludisme. Le paludisme reste une maladie mortelle, traitée officiellement par le biais de moustiquaires, tests de diagnostic précoce et des médicaments. Ces moyens restent d’une efficacité incertaine en raison de résistances croissantes et sont trop chers pour une importante partie de la population rurale. Par contre, la plante Artemisia annua a des effets multiples (répulsif, préventif, et curatif) non seulement contre le paludisme mais contre plusieurs maladies infectieuses tropicales dont les infections intestinales (à noter que la vermifugation en milieu scolaire est une des façons les plus efficientes de lutte contre l’abandon scolaire). L’Artemisia annua a aussi l’avantage de pouvoir être plantée partout le monde et de requérir peu de surface pour soigner une famille. Or il convient de noter que.

Le réseau IDAY a acquis une certaine expérience dans la culture et l’utilisation de la tisane d’Artemisia annua et recommande la diffusion par les écoles en combinaison avec d’autres plantes médicinales et à haute valeur nutritive pour contrôler la diffusion et l’enseignement de l’utilisation de ces plantes médicamenteuses par les jeunes.

Dans une première phase de ce projet, l’Artemisia annua fut testée dans les jardins de 4 écoles. Son efficacité contre le paludisme et plusieurs maladies infectieuses tropicales, et par conséquent son effet positif sur les résultats scolaires, a été démontrée.

Dans cette seconde phase du projet, l’Artemisia annua sera produite en partie à des fins commerciales dans un centre agricole équipé d’installation d’irrigation et de stockage des produits finis qui pourront servir à toute la région. Elle sera aussi implantée dans 8 écoles et 4 collèges répartis sur 4 provinces à titre de démonstration en vue d’une diffusion plus large. Des tests médicaux seront pratiqués auprès des populations des écoles concernées avant et après utilisation de l’Artemisia annua pour en vérifier l’efficacité. D’autres plantes utiles telles que le Moringa oleifera, par exemple, seront aussi introduits dans les jardins scolaires.

Les écoles seront sélectionnées sur la base des compétences agronomiques des enseignants et leur disponibilité pour former des élèves qui seront chargés de la propagation des connaissances agronomiques aux futures écoles participantes.

Le projet comprend aussi un soutien à l’administration de la coalition d’associations IDAY-Bénin pour assurer la durabilité de l’opération, soutenir un programme de sensibilisation des autorités et le suivi et évaluation de l’opération. Il prévoit aussi un soutien minime à IDAY-International  pour suivre les diverses opérations de ce type en Afrique et défendre les intérêts des membres du réseau au niveau international.

Le projet sera réalisé par l’association Centre International des Droits Humains et de la Solidarité Universelle (CENTRE UNIV) sous supervision de la coalition nationale IDAY-Bénin.

Objectifs

  • Initier à la culture de l’Artemisia annua 8 000 élèves et leurs 675 enseignants et familles, parents et jardiniers qui se spécialiseront dans la culture en vue de sa diffusion ultérieure à l’ensemble de la population.
  • Améliorer les résultats scolaires dans les 8 écoles et 4 collèges.
  • Produire du thé et des gélules d’Artemisia annua vendus à prix réduit à la population avoisinante du le centre agricole.
  • Réduire drastiquement les frais de santé scolaire dans la région.
  • Convaincre les autorités des avantages de cette méthode de lutte contre le paludisme et autres maladies infectieuses tropicales.
  • Préparer la phase III auprès des autres écoles des 4 provinces retenues ainsi que dans le reste du pays.
  • Au niveau international, faire reconnaître la supériorité de la méthode de lutte contre le paludisme.

Résultats escomptés

  • Production d’Artemisia annua pour protéger les élèves et personnel contre le paludisme et autres maladies infectieuses. Production de semences, plants et boutures pour d’autres écoles intéressées et des agriculteurs avoisinants.
  • Amélioration des résultats et réduction des abandons scolaires.
  • Réduction importante des frais médicaux dans la région
  • Produire des extraits naturels d’Artemisia annua pour la vente à bas prix aux populations affectées.
  • Les membres d’IDAY-Bénin savent comment planter et utiliser la plante.
  • Le personnel enseignant des établissements partenaires est formés.
  • Les autorités responsables de la santé et de l’éducation sont sensibilisées à la valeur ajoutée de l’Artemisia annua pour l’éducation et la santé, et à la nécessité de diffuser sa culture dans les écoles.
  • Le projet prépare son extension dans les autres écoles des régions choisies.
Faites une donation pour ce projet