Projet 54 Eliminer le paludisme et l’absentéisme dans les écoles de l’Ouganda avec l’Artemisia annua, le Cymbopogon citratus et la plantation d’arbres fruitiers

Pays impliqués :Ouganda Enfants et jeunes soutenus :24720

Création de jardins scolaires dans 24 écoles avec des plantes à haute valeur nutritive and des herbes médicinales.

Pays concerné  : Ouganda
Bénéficiaires : 24 720 élèves et 720 professeurs
Budget : 99 302 €

Projet

La Malaria, Aids and Rights Organisation (MATO) ensemble avec des spécialises bien connus en Artemisia annua et membres du Ministère de la Santé sélectionneront 2 écoles dans 12 districts-tests en Ouganda pour y planter des jardins scolaires de démonstration avec des arbres fruitiers et annuelles à haute valeur nutritive riches en vitamines et protéines ensemble avec de l’Artemisia annua et dans les régions à pluviométrie réduire du Cymbopogon citratus. L’Artemisia annua est une plante chinoise connue pour son traitement efficace du paludisme, la cause première de l’absentéisme des professeurs en Ouganda, un des plus élevé en Afrique. On a pu démontrer dans plusieurs projets en Ouganda (y compris un premier projet de jardins scolaires soutenu par IDAY) et un grand projet au Kenya (plus de 50 écoles) que la plante était efficace contre le paludisme et autres maladies tropicales infectieuses. Comme le Cymbopogon, c’est un répulsif contre les moustiques porteurs de paludisme et elle aide à prévenir et guérir non seulement le paludisme mais aussi d’autres maladies infectieuses tropicales. Elle permet aussi de réduire les douleurs menstruelles des filles qui les gardent hors de l’école pendant des périodes prolongées. Pendant sa période de croissance, l’Artemisia annua demande beaucoup d’eau et sera remplacée dans régions plus sèches du pays comme répulsif par le Cymbopogon citratus.

Le projet a 6 composantes : Formation des participants et des élèves et professeurs sur les méthodes culturales des plantes choisies, production de semences et plants pour la culture dans d’autres écoles, mesure de la situation sanitaire et l’impact des plantes médicinales, campagnes de plaidoyer aux niveau national et international pour encourager la reproduction du projet à grande échelle ainsi qu’un appui administratif .

Les Ministères de la Santé et de l’Education soutiennent le projet.

Résultats escomptés

  • Une amélioration importante de la santé des élèves basées sur les mesures avant et après la période du projet par les services officiels de santé.
  • L’absentéisme des enseignants et élèves devrait avoir quasiment disparu et les résultats scolaires augmentés spectaculairement.
  • Les coûts de santé devrait diminués d’au moins 30% si les indicateurs du Kenya sont reproduits. Les économies sont utlisées pour scolariser les enfants les plus pauvres qui ne peuvent couvrir les frais annexes.
  • Des équipes de jeunes auront appris comment cultiver l’Artemisia annua et pourrait reproduire les plantes dans leur entourage et des programmes futurs de jardins scolaires. .
  • Par les campagnes de plaidoyer basées sur les résultats obtenus par le projet et avec le soutien international, le gouvernement devrait être convaincu d’étendre l’approche du projet à toutes les écoles rurales du pays.
Faites une donation pour ce projet